LIBERTE-CHERIE :: Chroniques africaines
LIBERTE-CHERIE Index du Forum

LIBERTE-CHERIE
un forum d'amitié et de discussions sans prétention...parler de tout et s'amuser...s'instruire et bavarder sans tabous, dans le respect...pas de pornographie ni de racisme....

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

*
Chroniques africaines

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> L'HOMME ET LA CIVILISATION -> les peuples du monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
fondateur-administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 2 642
Localisation: Reims, France
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
fondateurs-admin: admin

MessagePosté le: Mar 22 Sep - 10:04 (2009)    Sujet du message: Chroniques africaines Répondre en citant

LA VIE D'UN VILLAGE AFRICAIN.

Parlons de ces villages :
BITONGA - LUZIRANTAKA - KABINGU - KYESHERO - KILUKU et KABASE.



Ces villages se retrouvent dans un même groupement appelé "MUVUNYI - SHANGA". Il fait beau dans ces villages de part leur climat qui reste tempéré par l'altitude. Situés dans la zone équatoriale, la température moyenne est de 23°C à 100 m d'altitude, de 20°C à 1460 m d'altitude, de 17°C à1800 m d'altitude et de 15°C à 2000 m d'altitude.

Nous sommes dans la République Démocratique du Congo "RDC", dans la province du Nord - Kivu, Territoire de Masisi, Groupement MUVUNYI SHANGA à l'Est du Congo RDC.

Ces villages vivent surtout de l'agriculture et aussi de l'élevage. L'agriculture prend effectivement la première place parce que pratiquée par toutes les ethnies qui habitent ce milieu.
Ces groupes ethnies sont : les Bahutu, les Bahunde, les Batutsi et les Pygmées.
Notons que les Pygmées (un peuple dit "primitif") ont abandonné la chasse par suite de la croissance démographique élevée du peuple Bantu (les Bahutu et les Bahunde) qui s'est attaqué à la forêt, le milieu ami aux pygmées. Cette attaque a visé la mise en valeur de l'espace qui jadis était inexploité par les pygmées.

Chaque village se compose d'un certain nombre de familles, presque toutes du même clan. Chaque famille a une grande hutte. Les diverses femmes d'un polygame disposent chacune de leur hutte particulière. Dans toutes les circonstances, tous les membres de la famille sont solidaires et s'entraident.
Chaque ethnie ou "tribu" se divise en de nombreux clans ou sous-clans et anciennement les clans, voire même encore aujourd'hui, se distinguent par un animal qu'on a choisi comme emblème, symbole ou signe de ralliement et qu'on considérait ou qu'on considère jusqu'à aujourd'hui par certains clans comme un membre de la même parenté. Cet animal est le totem du clan.

Certains villages portent le nom du clan (par exemple, chez les Bahutu, on trouvera un village où pour désigner l'endroit, on dit : Mubabanda, Mubagesera, Mubasinga. Ababanda, Abagesera, Abasinga…sont, en fait, des clans).

Pour donner au clan son pouvoir, les membres issus d'un ancêtre commun ou d'un grand père commun choisissent leur chef. C'est le "chef du clan" responsable de tout problème clanique. Généralement, c'est un papa avancé dans l'âge.

Chaque clan a un autre homme qui est comme son protecteur. C'est un homme porte-bonheur. Bien qu'il n'appartient pas à la famille, on le considère comme plus qu'un frère. On a confiance en lui parce que c'est le bienfaiteur de toute la famille. Il peut se permettre les plus grosses injures, on ne lui en voudra pas, parce qu'on sait que ce n'est pas sérieux. On l'appelle "Ikyabeshe" chez les Bahunde.

Les fêtes les plus célèbres sont la naissance et la mariage. Pour les chrétiens, la mort est aussi une autre occasion de fête. Cependant, partant de la nature humaine, quand il y a un cas de décès, c'est le regret, la désolation, le découragement et les pleurs.

La famille qui a une nouvelle naissance est visitée par les amis. On amène une boisson comme pour dire : félicitations ; les enfants du village circulent dans le village en chantant, et là où ils passent, on leur donnera le bois de chauffage comme pour signifier que la maman n'a pas de force pour chercher le bois pouvant l'aider à préparer la cuisine.
D'où il faut donner ce bois de chauffage pendant cette période de faiblesse. Dans ces villages, les habitants préparent donc par avance ce bois de chauffage destiné aux jeunes mamans.
Pendant un certain moment, cette famille aura à recevoir beaucoup de visites amicales.

L'enfant, dans sa croissance, peut aller à l'école primaire, à l'âge de 6 ans. Après l'école primaire, c'est l'école secondaire. A ce niveau, rares sont les enfants qui y vont.
C'est très déplorable surtout quant à l'éducation des filles. Elles sont très négligées. La mentalité traditionnellement rétrograde des parents constitue un blocage de l'éducation de cette catégorie sociale.
Pour ces parents, il n'est pas important d'éduquer (d'assurer l'enseignement secondaire ou universitaire) les filles, qui étudient pour leurs maris et non pour eux. Il faut au contraire assurer l'éducation des garçons considérés comme les héritiers qui assureront la continuité de la génération. D'où un effectif un peu élevé des garçons aux études secondaires par rapport aux filles. Ici, c'est en fait parce qu'il y a le mariage précoce de la part des filles.
Signalons que malgré cette logique des parents, les garçons sont peu nombreux qui étudient jusqu'à un niveau secondaire.

Vu toute cette situation, les filles se donnent à des mariages précoces (15 ans, 16 ans), avec toutes les conséquences qui en découlent.
Si les garçons n'arrivent pas du tout au bout de leurs études, c'est à cause surtout des conditions socio économiques très déplorables des paysans de ce milieu.
Ajoutons également l'élément suivant qui démontre que les gens négligent d'étudier d'autant plus qu'ils n'ont pas vu la promotion de leurs aînés qui ont suivi jusqu'à un certain niveau du secondaire ou universitaire.

Arrivé à 18 ans, les parents demandent au garçon de se marier. Si le garçon est d'accord, il a la possibilité de chercher une fille avec laquelle il peut partager la vie conjugale. S'il n'est pas d'accord, il s'adonne alors à d'autres activités telles que l'agriculture ou autres.

Quand on se marie, la famille donne un terrain de terre qui va servir pendant toute la vie. C'est en fait pour aider à l'agriculture et assurer la survie des enfants.
A partir de ce moment là, le couple est responsable de lui même. La famille (les parents) ne peut intervenir que quand il s'agit d'un grand problème qui dépasse le couple (exemple : problème qui peut amener au divorce)

Le mariage est un phénomène social qui est respecté dans ces villages. Là, c'est la fête de toute la descendance de la famille du garçon et de la famille de la fille.
On danse, on chante… C'est, en réalité, la joie qui inonde le village. Les invitations sont données aux amis qui contribuent également à la réussite de cette cérémonie (répondre aux faire parts).
Le mariage unit affectivement deux clans. Le père exerce une autorité sur ses enfants. La filiation est donc patrilinéaire.
L'homme (surtout celui qui a une femme) a droit à une parole lors d'un conseil familial.
Par contre, si l'homme est célibataire et en âge d'avoir une femme, on le néglige quelquefois, lors d'une rencontre familiale.

Dans chaque village où figure un petit centre, se trouve une équipe de football. Les entraînements et les matchs peuvent avoir lieu le dimanche ou le jour du marché.
Quant aux loisirs, les danses folkloriques constituent une valeur culturelle, un divertissement indéniables. Ces danses interviennent lorsqu'il y a une nouvelle naissance, un mariage ou lors d'un investissement d'une autorité locale.

texte de mon ami Constant HAGENIMANA SANGANYA
Etudiant à l'ISDR BUKAVU
G3 Planification Régionale
Année 2002

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


**************
Vis comme si tu devais mourir demain
**************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Sep - 10:04 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> L'HOMME ET LA CIVILISATION -> les peuples du monde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com