LIBERTE-CHERIE :: Histoire d'une religion
LIBERTE-CHERIE Index du Forum

LIBERTE-CHERIE
un forum d'amitié et de discussions sans prétention...parler de tout et s'amuser...s'instruire et bavarder sans tabous, dans le respect...pas de pornographie ni de racisme....

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

*
Histoire d'une religion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> HISTOIRE -> histoire des autres pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
fondateur-administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 2 642
Localisation: Reims, France
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
fondateurs-admin: admin

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 10:55 (2009)    Sujet du message: Histoire d'une religion Répondre en citant

Histoire d'une religion

Quand Joseph Smith, fondateur des Mormons, mourut, il laissa vingt huit veuves…

En 1816, vivait à l'ouest de l'état de New York, une pauvre famille de fermiers nommés Smith, dont le fils, âgé de quinze ans, était fort indécis sur la religion qu'il devait adopter.
Son père, en effet, était méthodiste, alors que s amère était baptiste.
Fort ennuyé et incapable de choisir, il décida de demander conseil à Dieu lui-même. Il se rendit alors dans une forêt où, invoquant le Seigneur, il Lui expliqua à haute voix ce qui le tourmentait.
Il avait à peine terminé son monologue que deux personnages "dont la splendeur et la gloire, dira-t-il plus tard, défient toute description", apparurent devant lui. Joseph Smith n'eut pas besoin de les contempler longtemps pour reconnaître qu'il s'agissait de Dieu le Père, accompagné de Son Fils.
Ravi, il les mit à nouveau au courant de ses ennuis.
- Alors, que faut-il choisir, Père ? demanda-t-il en conclusion.
Dieu lui répondit avec une certaine colère dans la voix :
_- Baptistes et méthodistes sont pareillement abominables à mes yeux.
Jésus ne dit rien, mais approuva de la tête. Et Joseph Smith fut encore plus ennuyé qu'avant.
- Mais alors, que dois-je faire ?
Le Seigneur semblait avoir déjà pensé à la question.
- Restaurer l'Église chrétienne primitive, mon petit… Quand tu en seras digne.
Après quoi, Dieu et Jésus disparurent, laissant Joseph fort intrigué. Ne sachant que penser d'une telle rencontre, il rentra au village et raconta ce qui s'était passé.
Mais les gens étaient des esprits forts et ne le crurent point. Certains se moquèrent de lui et le pauvre Joseph, découragé, reprit ses occupations habituelles.
Hélas ! Malgré la conversation amicale qu'il avait eue avec le Seigneur, il sombra dans la débauche. On le rencontra dans de mauvais lieux où le poussaient une sorte de "folie de luxure"… Le pauvre était, en effet, doué d'un tempérament ardent et "tombait fréquemment dans des erreurs insensées, qui témoignent des faiblesses de la chair".
Un soir, pris de remords, il se mit en prière, la tête dans les mains. Alors qu'il récitait un acte de contrition, un léger bruit le fit sursauter. Se redressant, il vit qu'un ange était dans sa chambre. Cela le réconforta un peu.
- Qui êtes-vous ?
- L'ange moroni. Je viens t'annoncer que le Seigneur t'a choisi pour créer une nouvelle religion dont les bases fondamentales sont inscrites sur des tablettes d'or enfouies dans la colline de Cumorah, au nord de l'État de New Jersey.
Joseph, fort intéressé, demanda des précisions que l'ange lui donna complaisamment avant de disparaître.
Cette fois, le jeune fermier ne parla pas de la visite qu'il avait reçue. Sans rien dire à personne, il se rendit à l'endroit qui lui avait été indiquée et fit des fouilles.
Sous quelques mètres de terre, il découvrit une cinquantaine de plaques d'or couvertes de caractères étranges. Il les plaça soigneusement dans un chariot et rentra chez lui où il les cacha dans une grange. La nuit venue, à la lueur d'une chandelle, il traduisit le texte écrit "en égyptien réformé", grâce à deux pierres magiques que lui avait laissées l'ange et qui avaient la propriété de donner le don des langues…
Au bout de quelques nuits, de travail, il fut en possession d'un livre extraordinaire qui retraçait l'histoire de la tribu de Lehi, émigrant de Palestine après la mort de Josias. Six cents ans environ avant jésus Christ – afin que fut accomplie la parole de l'Éternel au peuple élu : "je veux faire de toi la lumière des nations, pour que mon soleil arrive jusqu'au bout de la terre" – la tribu de Lehi s'était mise en route pour l'Amérique (dont l'existence était connue des Anciens), s'y était installée et avait donné naissance à la race indienne.
Les Peaux Rouges étaient donc des Israélites qui s'ignoraient.
Émerveillé par ce qu'il venait d'apprendre, Joseph Smith mit ses frères et quelques amis au courant de sa découverte.
- Montre-nous les plaques d'or, firent les autres, incrédules.
- Impossible, répondit Joseph, car l'ange m'a dit que quiconque verrait les plaques mourrait sur-le-champ.
Personne n'eut donc l'audace de contrôler les affirmations du jeune Smith.
Mais, s'empressa-t-il d'ajouter, je vais en dicter la traduction à l'un de vous, et vous verrez.
Les séances de traduction eurent alors lieu dans la grange. Joseph, caché derrière un rideau d'épaisses couvertures dicta le texte à l'un de ses amis. Quand il eut terminé, il baptisa le tout "Livre de Mormon", du nom du dernier prophète cité dans le texte et en fit distribuer des copies par ses amis.
Et les plaques d'or ? direz-vous… Joseph était honnête, un soir que l'ange le visitait, il les lui rendit…
C'est, du moins, ce qu'il raconta.


Le livre de Mormon, qui est une espèce de pastiche de la Bible, fut rapidement édité. Et, malgré les railleries de ses voisins, Joseph Smith fit bientôt un millier d'adeptes à la nouvelle religion. Hélas ! On peut être prophète et être tourmenté par des pensées impures. Joseph Smith, je l'ai dit, adorait les femmes. Marié, il s'aperçut que son épouse ne lui suffisait pas et il craignit de tomber dans le péché. Fort heureusement, l'ange Moroni lui apparut une fois encore et lui dit en souriant :
- Je t'apporte un message du Seigneur : prends plusieurs femmes.
C'est tout ce que Joseph demandait. Dès le lendemain, il fit part à ses disciples de l'ordre qu'il avait reçu de Dieu.
- Cet ordre concerne tous les fidèles de notre religion, dit-il d'un air grave.
Tous, alors, promirent du fond du cœur d'avoir le plus grand nombre possible de femmes.
Ils tinrent parole, et l'Église mormone, qui avait pris le nom de "l'Église de Jésus-Christ et des Saints des Derniers Jours" devint un grand centre de polygamie.
Naturellement, lorsque la chose fut connue des Américains déjà très pudibonds, elle fit scandale et l'on persécuta les Mormons.
Ils durent fuir vers l'Ouest et s'installèrent d'abord à Nauvoo; mais la polygamie scandalisa les habitants de l'Illinois et les Mormons, alors au nombre de 40 000, furent de nouveau en butte à de continuelles tracasseries.
On était en 1844, Joseph Smith eut alors l'idée étrange de se lancer dans la politique et d'être candidat à la présidence des États-unis. Arrêté à la suite d'incidents, il fut assassiné dans sa prison.
Il laissait vingt huit veuves !*
Alors commença un nouvel exode vers l'Ouest, vers l'Utah, sous la conduite du second de Joseph Smith, Brigham Young.
Guidés par un ange, " qui les précédait dans une nuée", les membres de "l'Église de Jésus-Christ et des Saints des Derniers Jours" arrivèrent dans la vallée du grand Lac Salé, et fondèrent une ville, Salt Lake city, qui devint la Mecque de Mormons.
Le premiers convertis d'Europe ne tardèrent pas à débarquer à New York avec, pour tout bagage, les vêtements qu'ils portaient. Trop pauvres pour acheter des chariots couverts, des bœufs ou des chevaux, ils partirent à pied pour l'Utah en poussant des voitures à bras.
Pendant la traversée des montagnes Rocheuses, des centaines de ces pauvres gens moururent de froid.
Enfin, en dépit de la sécheresse, des invasions de sauterelles et des Indiens, les Mormons parvinrent à créer une civilisation prospère sur cette terre stérile.
C'est alors que Brigham Young, par un décret formel, institua la polygamie légale parmi ses disciples. Comme encouragement, il leur rappela que, selon la parole de l'ange Moroni, "plus ils auraient de parents dans l'autre monde, plus leur sort serait doux".
Ceci amena d'étranges mariages. Un homme épousa la mère et la fille le même jour. Un autre voulait épouser la fille aînée d'une veuve. À la demande de sa fiancée, il épousa aussi ses trois soeurs, sa mère et sa grand-mère : toute la famille.
Un jeune homme qui avait une seconde épouse pour son propre plaisir, en prit une troisième pour satisfaire sa première femme. "Elle d devenait vieille, dit-il à un ami, et avait besoin d'une personne plus jeune pour l'aider dans les travaux du ménage.

Bien entendu, de telles pratiques créaient parfois des situations vaudevillesques. On note, par exemple, le cas de deux jeunes filles qui étaient très amies. Comme elles ne voulaient point se séparer, elles se fiancèrent au même homme qui les épousa au cours d'une seule cérémonie.
Brigham Young, pour sa part, s'unit à vingt-sept femmes qui lui donnèrent cinquante-six enfants, trente et une filles et vingt-cinq fils.
Le jour le plus extraordinaire de sa vie fut, sans doute, celui où il épousa une femme après le petit déjeuner, une autre avant de déjeuner, une troisième dans l'après-midi, et une quatrième à l'heure du dîner.
Parfois, Brigham avait des difficultés avec des rivaux. Un jour, lui et trois des ses disciples tombèrent amoureux d'une actrice qui était arrivée à Salt Lake City pour une courte tournée. Brigham convoqua ses "concurrents" chez lui, leur fit un sermon et leur révéla que, pendant la nuit, un ange lui était apparu pour lui dire que le désir de Dieu était qu'il épousât cette comédienne.
Les apôtres se retirèrent avec des excuses, et la dame en question devint la vingt-deuxième Mme Young.
Naturellement, ces curieuses pratiques attirèrent aux Mormons bien des quolibets. On les accusait de dissimuler un amour excessif pour la bagatelle "sous le manteau de la religion". Très peinés, ils tentèrent de se justifier en faisant valoir que, sous le régime chrétien de la monogamie, un homme de soixante-dix huit ans ne pouvait avoir que 12 héritiers. Tandis qu'un polygame du même âge pouvait réunir dans un déjeuner de famille plus de 3 000 000 de convives !...
Avec de tels faits, disaient-ils, personne ne peut s'étonner que le Tout-Puissant ait institué la polygamie parmi les Justes des temps Anciens. C'était le moyen le plus efficace de multiplier rapidement la semence de vie sur la terre.
Malheureusement, cet éparpillement de la semence était un peu désordonné. Un jour, Brigham Young demanda à un de ses amis combien d'enfants il avait. L'homme ne put se le rappeler. Aussi Young ordonna-t-il que toutes les familles tinssent à jour un registre de leurs mariages et de leurs héritiers. Cela permit à ces braves gens d'y voir un peu plus clair…
Mais en 1890, à la suite de nouvelles persécutions, le chef de l'Église Mormone interdit la polygamie. Aujourd'hui, cette pratique entraîne l'excommunication. Ce qui n'empêche pas quelques Mormons de continuer à épouser plusieurs femmes. C'est ainsi qu'en 1950, à Short Creeck, dans l'Arizona, cent-vingt-deux Mormons dissidents ont été arrêtés pour "multiplications de foyers".
Seules les polygames respectent l'Écriture, dirent-ils aux policiers qui les conduisaient en prison.
Ceux-ci furent inflexibles.


Aujourd'hui, quelle est au juste la doctrine des mormons ?
Elle peut se résumer en douze points :
1- Foi en la Sainte Trinité.
2- Refus du péché originel et de l'enfer
3- Baptême par immersion complète. Possibilité pour les vivants de recevoir la baptême aux lieu et place des défunts de la famille.
4- Mariage céleste qui permet d'unir non seulement les couples, mais encore ceux-ci à leurs enfants (l'union céleste se prolonge dans l'autre vie et rend impossible de divorce).
5- Les cérémonies ne peuvent avoir lieu que dans des temples américains.
6- L'Évangile existait sur la terre longtemps avant Jésus Christ. Il fut rejeté et ensuite restauré plusieurs fois.
7- Dieu est un personnage ayant forme et dimensions.
8- Chaque être humain a vécu avant de venir sur la terre. Son esprit était "au commencement avec la Père".
9- Les gens continuent à vivre en tant qu'êtres personnels vivants, après la mort.
10- Les Mormons sont conseillés par des anges, ils ont le don des langues, des prophéties, de la vision et de la guérison.
11- Restauration des dix tribus d'Israël aux États-unis. Retour de jésus Christ qui régnera en personne sur la nouvelle Sion (l'Amérique). Les U.S.A deviendront un nouveau paradis terrestre.
12- Ils adorent Dieu, tout puissant et concèdent à tous les hommes le privilège d'adorer comme ils veulent et ce qu'ils veulent…

Les Mormons sont actuellement plus d'un million aux États-unis (où c'est certainement la religion de l'avenir), cinq cents en Suisse, trois cents en Allemagne et en Angleterre et quinze cents à Paris où leur chapelle se trouve 3, rue de Lota (XVIe)
Ils croient, ainsi que nous l'avons dit, au retour prochain du Christ sur la terre.
Il reviendra cette fois aux États-unis, assurent-ils. Le Seigneur nous a révélé que les U.S.A étaient la nouvelle terre promise. Jésus régnera d'ailleurs en personne sur le continent américain.
En attendant de voir le Christ s'installer à la Maison-Blanche, les Mormons font du basket-ball dans leurs temples, jouent de la trompette, baptisent les morts, refusent le tabac et l'alcool, s'entretiennent quotidiennement avec des anges américains qui les conseillent dans leurs affaires, remettent 10% de leurs revenus à leur Église et chantent des psaumes avec le bel entrain de ceux qui ont le cœur pur et la certitude de posséder la vérité…



¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


**************
Vis comme si tu devais mourir demain
**************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 10:55 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> HISTOIRE -> histoire des autres pays Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com