LIBERTE-CHERIE :: Sus au psoriasis !
LIBERTE-CHERIE Index du Forum

LIBERTE-CHERIE
un forum d'amitié et de discussions sans prétention...parler de tout et s'amuser...s'instruire et bavarder sans tabous, dans le respect...pas de pornographie ni de racisme....

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

*
Sus au psoriasis !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> SANTE -> Infos santés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Séverine
fondateur-administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 2 642
Localisation: Reims, France
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
fondateurs-admin: admin

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 14:02 (2009)    Sujet du message: Sus au psoriasis ! Répondre en citant

Sus au psoriasis !
Différents traitements permettent de soigner cette maladie de peau très répandue qui peut avoir un retentissement psychologique important.
Avec entre 3 et 5 % de la population touchée en France, le psoriasis, qui a souvent un caractère héréditaire, est l'une des maladies dermatologiques les plus répandues. Cette affection de la peau, susceptible de se déclencher à toute période de la vie, parfois suite à un stress, peut toutefois prendre des formes très diverses, être localisée à un seul doigt par exemple, ou au contraire couvrir la moitié du corps.

Crèmes et UV

L'une des particularités du « pso », qui se caractérise par des plaques rouges et squameuses (croûtes), c'est d'être très voyant, et donc d'exposer les personnes atteintes au regard pas toujours bienveillant des autres. Le retentissement psychologie peut être important, répéteront les médecins et les associations de patients aujourd'hui à l'occasion de la Journée mondiale du psoriasis.
Lié à des anomalies immunologiques, le psoriasis est la conséquence d'un renouvellement trop rapide de l'épiderme, la partie superficielle de la peau. Chez certains patients, il peut être associé à des maladies intestinales (MICI) et à des manifestations rhumatologiques. Il y a trente ans, les malades les plus touchés effectuaient de longs séjours à l'hôpital, où leur corps était enduit de crèmes. Depuis, la panoplie des traitements s'est élargie, et les hospitalisations sont devenues beaucoup moins courantes. Le recours à tel ou tel traitement est lié à différents facteurs : la surface du psoriasis, sa localisation, la manière dont le patient « vit » avec sa maladie, ou encore les éventuelles contre-indications avec les autres thérapies disponibles.
Quand le psoriasis couvre moins de 40 % de la surface du corps, les dermatologues prescrivent des crèmes hydratantes et des crèmes à base de cortisone ou de vitamine. « Pour les psoriasis plus étendus, on dispose de différents moyens, comme la photothérapie, à raison de deux ou trois séances hebdomadaires, durant plusieurs semaines, sous responsabilité médicale. On observe en effet que le psoriasis s'améliore souvent en été avec le soleil et s'aggrave l'hiver », indique le docteur Jean-François Cuny, du service de dermatologie de l'hôpital Fournier du CHU de Nancy. Ces séances d'UV, sur tout le corps ou sur une partie seulement, sont pratiquées dans les cabinets libéraux ou les services hospitaliers, mais ne peuvent pas être répétées à l'envi, en raison des risques liés à l'exposition excessive aux UV artificiels, et ne sont généralement pas proposées aux enfants.

La « révolution » des biothérapies

À ces traitements historiques sont venus s'ajouter, à partir des années 80, pour les formes graves de psoriasis, divers médicaments, administrés sous formes de comprimés ou par injection : l'acitrétine, d'abord (Soriatane), puis la cyclosporine, qui ont une certaine efficacité mais font l'objet de contre-indications. En matière de lutte contre le psoriasis, la vraie « révolution » a eu lieu au milieu des années 2000, avec l'apparition des biothérapies, de nouveaux médicaments de la classe des anticorps monoclonaux (anti-TNF). Ces traitements très coûteux, de l'ordre de 2.000 € par patient et par mois, ne sont pas indiqués pour tous les patients. Mais quand ils peuvent être mis en œuvre, chez des malades atteints de formes sévères, les résultats sont souvent spectaculaires. « En trois mois, on parvient à réduire de 75 % l'intensité et la surface du psoriasis chez 80 % des personnes traitées. »

• Le site de l'association de lutte contre le psoriasis : www.aplcp.org

Source : Benoît GAUDIBERT de l'est républicain

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


**************
Vis comme si tu devais mourir demain
**************


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Nov - 14:02 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBERTE-CHERIE Index du Forum -> SANTE -> Infos santés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com